lundi 9 avril 2018

Exemples d'innovations dans les nouveaux gTLDs

Se lancer dans un projet de registre pour commercialiser des noms de domaine auprès des bureaux d'enregistrement accrédités, c'est bien. On peut faire d'autres choses lors de la création d'un registre, voici quatre exemples d'innovation:
    1. Elections présidentielles: les élections présidentielles sont un sujet qui est pris très au sérieux dans certains pays et dont les investissements publicitaires pour couvrir un candidat, peuvent être considérables. Si les réseaux sociaux sont déjà un très bon outil publicitaire, la création d'une extension Internet dédiée à la couverture d'une investiture peut s'avérer être bien plus performant en termes de visibilité.
    2. Plantation d'arbres et reforestation: gagner de l'argent en vendant des noms de domaine au réseau des bureaux d'enregistrement accrédités est la vocation des registres: "c'est ainsi qu'ils gagnent leur vie" (sauf les ".marque" qui ne vendent pas de noms de domaine). En fonction de la façon dont une extension est marketée, il devient possible de reverser un pourcentage des gains à une autre cause: celle de la reforestation par exemple. Si il y a peu d'intérêt à vendre des noms de domaine ".tree" (ou ".arbre") à des utilisateurs finaux, il y en a davantage à proposer ce concept à des groupes ou à des grandes entreprises afin qu'elles contribue à la reforestation...de façon différente: nous parlons ici de partenaires financiers. C'est dans ce contexte que devraient se positionner les grandes organisations de reforestation car une entreprise peut réduire son niveau d'imposition en contribuant à planter des arbres.
    3. Devenir un monopole: devenir "Registre", c'est aussi devenir une autorité unique, seule autorisée à la création de noms de domaine d'une extension Internet: un registre est un organisme de gouvernance, il ne peut y en avoir deux. Acquérir le statut de registre peut représenter peu d'intérêt dans les années qui suivent l'accréditation de l'ICANN; cela peut en représenter beaucoup plus à 10 ou 20 ans. Par exemple, une grande marque de Tennis n'aurait-elle pas voulu s'approprier l'identité du tennis sur Internet en devenant l'organisme de gouvernance des noms de domaine ".tennis"? En décembre 2017, 1500 noms de domaine ".tennis" avaient été créés seulement. Qu'en sera t-il dans 10 à 20 ans avec les générations à venir?
    4. L'annuaire universel (Pages Jaunes): le projet John Wolley est un concept de pages jaunes universelles basé sur la création d'une extension Internet de type ".marque" et qui va exploiter des noms de domaine de villes et villages uniquement. Consultez les slides (en anglais) ci-après pour mieux comprendre.

vendredi 6 avril 2018

Rapports nouveaux gTLDs (mars 2018)

Chaque fin de mois, nous mettons à jour des rapports sur les volumes des enregistrements de nouveaux noms de domaine dans des catégories distinctes:
  1. Les nouveaux gTLDs pour la RESTAURATION (.cafe - .menu - .restaurant - etc...);
  2. Les nouveaux gTLDs pour la PHOTOGRAPHIE (.photos - .video - .digital - etc...);
  3. Les nouveaux gTLDs pour les VILLES (.berlin - .boston - .paris - etc...);
  4. Les nouveaux gTLDs pour les ENTREPRISES: les extensions dans lesquelles nous pensons que les entreprises devraient enregistrer leur nom de domaine;
  5. Les nouveaux gTLDs pour le DROIT (.legal - .abogado - .law - etc...);
  6. Les nouveaux gTLDs pour la FINANCE (.finance - .bank - .fund - etc...);
  7. Les nouveaux gTLDs pour les COULEURS (.orange - .red - .black - etc...);
  8. Les nouveaux gTLDs pour le SPORT (.baseball - .tennis - .football - etc...);
  9. Les nouveaux gTLDs pour l'ALCOOL (.vin - .vodka - .pub - etc...);
  10. Les nouveaux gTLDs pour l'IMMOBILIER (.maison - .archi - .immo - etc...);
  11. Les nouveaux gTLDs: "singulier" et "pluriel": ces extensions existent dans les deux versions (par exemple: .autos et .autos);
  12. Les CANDIDATURES FRANCAISES aux nouveaux gTLDs: des extensions de noms de domaine lancées par des entreprises française;
  13. Les nouveaux gTLDs pour la RELIGION (.bible - .christmas - .islam - etc...);
  14. Les nouveaux gTLDs pour l'INDUSTRIE AUTOMOBILE (.bmw - .honda - .autos - etc...);
  15. Les nouveaux gTLDs pour la SANTE (.vision - .physio - .lilly - etc...);
  16. Les nouveaux gTLDs pour les ADULTES (sans commentaire);
  17. NOUVEAU - Les REGISTRES MULTIPLES de nouveaux gTLDs: groupes de registres qui opèrent plus de cinq (5) extensions Internet.
Il manque une extension dans l'un de ces rapports? Dites le nous.

samedi 31 mars 2018

L'indépendance de la Corse

La Corse veut son indépendance mais utilise des noms de domaine en ".fr" et en ".com".


En effet, à la saisie de "corse" ou "corsica" dans Google (sans les guillemets), pas de nom de domaine ".corsica" à l'horizon. La Collectivité Territoriale de Corse, pourtant porteuse du projet et qui apparaît en première page des affichages de résultats, continue d'utiliser un ".fr". Il existe pourtant un https://www.isula.corsica/ lorsque l'on cherche.

A l'heure de l'autonomie et de l'indépendance...peut être est-ce le moment d'utiliser un outil de communication, pour Internet, prévu à cet effet?

Pour plus d'information, c'est là.

Et vive la Corse.

;-)

vendredi 30 mars 2018

Gestion noms de domaine de Thonon Agglomération

Caractéristiques principales:
Thonon agglomération lance une consultation pour l'hébergement et la gestion des noms de domaine de sa plateforme web en cours de réalisation.

Quantité ou étendue:
Hébergement et gestion des noms de domaine du site internet de Thonon Agglomération.

Consulter l'avis de marché.

mardi 16 janvier 2018

Uniregistry s'accrédite au .FR

Le registre multiple Uniregistry vient de confirmer son accréditation aux noms de domaine ".fr"

Uniregistry: de qui parlons-nous?
Uniregistry n'est pas seulement un bureau d'enregistrement accrédité grand public "qui monte", c'est aussi (et surtout) l'un des plus gros "registres multiples"du programme ICANN aux nouvelles extensions.

Un registrar "grand public"
Nous parlons ici d'un bureau d'enregistrement dont l'interface est extrêmement simple d'utilisation et dont le nombre de clics réduits pour réaliser une opération rend celles-ci très rapides. Inutile de parler des tarifs pratiqués par ce registrar...qui sont les plus bas du marché, sur ses 25 extensions internet en particulier.

Attention toutefois, nous parlons d'un registrar grand public, et non d'un registrar "Corporate", qui sera plus approprié pour les utilisateurs qui n'ont pas de connaissance dans la gestion des noms de domaine. Espérons aussi qu'une version française du registrar sera proposée.

Ndd.buzz est déposé chez Uniregistry.

lundi 5 juin 2017

Innovant: l'annuaire du .BZH

Email reçu ce matin, le registre des noms de domaine .BZH propose un annuaire...pour les titulaires d'un site Internet ".bzh".

Peu de registres innovent et vont directement à l'encontre de leurs utilisateurs pour aider à la promotion de leur extension. Souvent ce rôle est pris en charge par les bureaux d'enregistrement accrédités dont le rôle est aussi de s'adresser à un portefeuille de clients à qui il proposera tel ou tel type de nom de domaine.

Un argument de vente pour tous
Gratuite, l'inscription est un argument de poids pour tout titulaire d'un nom de domaine en ".bzh" dans le sens ou le référencement est une notion qui fait sens à tout propriétaire d'un site Internet. Etre référencé dans un tel annuaire est un lien supplémentaire, de qualité, à l'attention du site Internet ".bzh" enregistré dans celui-ci.  Ce type d'annuaire peut aussi être un argument de vente pour les bureaux d'enregistrement accrédités:

  1. Achetez votre nom de domaine ".bzh", et;
  2. Accédez gratuitement à l'annuaire officiel des site Internet ".bzh".

Bien que  proposer un annuaire n'est pas une innovation en soi, le proposer exclusivement à l'attention des propriétaires d'une extension de nom de domaine est peu courant. Il s'agit là d'une innovation qui ne peut que faire la promotion des nouveaux noms de domaine.

Le saviez-vous? Cette idée est aussi en cours de développement chez d'autres registres ;-)

L'annuaire du .BZH est disponible ici: https://www.web.bzh/

jeudi 1 juin 2017

L'information reçue par les employés au sujet du .SNCF

Ci-dessous (plus bas dans la page) est l'information reçue par l'ensemble des employés de la SNCF au sujet des changements de noms, ainsi que le passage au ".sncf". Voir en rouge, en bas de page dans le texte.

SNCF VEUT DONNER ENVIE DE VOYAGER À GRANDE VITESSE À 15 MILLIONS DE CLIENTS SUPPLÉMENTAIRES D’ICI 2020

Pour atteindre cet objectif, SNCF lance sa nouvelle stratégie grande vitesse. Elle est simple: donner le choix entre OUIgo et TGV, deux offres bien différenciées et complémentaires. À la clé: une clarification de l’offre et des évolutions majeures de l’expérience de voyage.

OUIgo demain, c’est 5 fois plus de voyageurs
Créé en 2013, OUIgo, l’offre low cost grande vitesse de SNCF, représente aujourd’hui 5% des clients grande vitesse. Ses principaux atouts: l’essentiel de la grande vitesse, des petits prix (à partir de 5 euros pour les enfants et de 10 euros pour les adultes), et un réseau de distribution 100% digital. 13 millions de clients ont déjà choisi OUIgo, dont plus de la moitié n’aurait jamais pris un train à grande vitesse. Avec un taux d’occupation de 90% et une satisfaction client équivalente, OUIgo est l'outil de conquête de SNCF pour faire croître le marché de la mobilité. Ambition affichée à l’horizon 2020:
multiplier par cinq le trafic OUIgo pour arriver à 25% du trafic grande vitesse, avec 30 destinations desservies et une flotte portée à 34 rames.

Une nouvelle expérience de voyage avec inOUI
TGV reste TGV: le coeur de l’offre et le fer de lance de la grande vitesse sur tout le territoire. Ces derniers mois, TGV a engagé une grande transformation, avec un investissement massif sur le matériel (1,5 milliard d’euros sur les nouvelles rames Océane), l’enrichissement de la relation client (plus de 5 000 agents formés à la nouvelle relation client) et un investissement conséquent sur le digital (300 millions d’euros investis dans le déploiement du WiFi à bord).

Afin de donner aux voyageurs et aux collaborateurs un signal fort et visible de cette transformation, le nouveau service TGV devient l’offre inOUI. « inOUI, c’est à la fois un révélateur de la transformation qui est en oeuvre, un accélérateur pour tous les projets à venir, et, bien sûr, un projet managérial pour les 20 000 collaborateurs qui travaillent chaque jour à faire évoluer ce service pour nos clients. On ne change pas de nom, on qualifie la promesse client. TGV reste TGV. C’est notre fleuron, notre prouesse technologique, notre fierté nationale», explique Rachel Picard, directrice Voyages SNCF.

L’offre inOUI, ce sont 3 marqueurs qui vont se déployer d’ici 2020 sur les destinations TGV:

  • Le digital: l’internet à bord pour rester connecté tout le long du voyage, bénéficier de contenus digitaux et de nouveaux services.
  • Le service à bord: grâce à l’embarquement à quai et aux nouveaux outils de la relation client, les chefs de bord peuvent consacrer plus de temps aux clients et davantage personnaliser la relation qu’ils ont avec eux.
  • Le matériel: la livrée blanche moderne et élégante qui matérialise l’amélioration du confort intérieur des nouvelles rames.
L’offre inOUI s’installera progressivement jusqu’en 2020, ligne après ligne, et ce dès le 2 juillet pour Paris - Bordeaux, qui incarnera pour la première fois ce nouveau contrat d’expérience. Paris-Lyon et Paris-Lille suivront dans les prochains mois. Dès cette année, un tiers des clients profiteront de cette nouvelle expérience de voyage.

voyages-sncf.com deviendra OUI.sncf
Voyages-sncf.com, le site e-commerçant n°1 en France, deviendra d’ici l’automne 2017, OUI.sncf. La promesse OUI.sncf: plus de clarté dans le choix, avec davantage de différenciation et de lisibilité autour des offres et des résultats de recherche entre OUIgo, inOUI, OUIbus, OUIcar et tous les autres moyens de transport. La plateforme proposera ainsi de nouvelles fonctionnalités pour trouver le meilleur prix ; elle alertera en fonction des habitudes de voyage des clients, de leurs préférences, etc. OUI.sncf offrira aussi plus de conseils et de personnalisation dans l’accompagnement vers le voyage, avec une nouvelle version de Mon Voyage, enrichie de contenus et d’informations évolutifs, envoyés en fonction du moment et du profil du voyageur. Enfin, OUI.sncf suscitera plus d’envies avec des portails régionaux proposant les transports locaux, des activités et des bons plans sur place, fournis directement par des experts locaux ou les clients eux-mêmes.

Pour Franck Gervais, directeur général Voyagessncf.com, « OUI.sncf entérine auprès de nos clients une transformation majeure: OUI.sncf est la marque de tous les possibles que nous allons proposer à nos clients, quels que soient leurs envies et leurs budgets. OUI.sncf a vocation à devenir la référence française de l’etourisme.»

mercredi 31 mai 2017

NDD: les bonnes pratiques

Il s'agit d'une article écrit - en Français - et qui résume, selon l'ICANN, les bonnes pratiques de gestion des noms de domaine pour des portefeuilles volumineux.

Bien que les gestionnaires de portefeuille sont au fait des deux premières partie de l'article, la troisième partie - dont j'apprends le mot ce jour même - est instructive.

Partie 1:
  • Maintenir à jour les informations d'enregistrement;
  • Ne pas utiliser d'adresses électroniques personnelles;
  • Éviter d'avoir des noms de domaine dans le bailliage.
A lire sur le site de l'ICANN.

lundi 22 mai 2017

Des étudiants bientôt équipés de nouveaux noms de domaine

La majorité des étudiants ont déjà un email avant de commencer leurs études, c’est un email qu’ils garderont probablement...toute leur vie. Quand bien même leur employeur leur en fournira un pour travailler, des écoles de commerce prennent les devants pour préparer leurs étudiants en Finance à se différencier en abordant le marché du travail avec un email plus “pro”.

Certaines écoles de commerce, qui proposent des Masters en Finance Internationale notamment (Chartered Financial Analyst (CFA), Professional Risk Managers (PRM) et AMF), accompagnent très tôt leurs étudiants à l’approche des entreprises auprès desquelles ils souhaiteront postuler plus tard pour un emploi. Si cette démarche est à présent courante dans les écoles de commerce au niveau du fond, qu’en est-il de la forme?

prenom@nom.forex
En effet, la forme importe beaucoup pour se différencier sur une pile de CV...ou lorsque l’on envoie un email. Suite au lancement des nouvelles extensions Internet, il est à présent possible, grâce aux noms de domaine, de se démarquer lorsqu’un recruteur, un employeur ou un chasseur de têtes, va recevoir l’email d’un étudiant ou parcourir son Curriculum Vitae.

Par exemple, un futur trader qui utilisait un email “gmail” ou ”hotmail” peut aujourd’hui se présenter avec un email du type: prenom@nom.trading , prenom.nom@entreprise.broker ou encore: moi@projet.markets

Les emails d’antan ont bien servi, mais ils datent. Aujourd’hui, les Masters en Finance et autres formations de type école de commerce équipent gratuitement leurs étudiants d’un email en accord avec leur formation lors de leur intégration: libre à ceux-ci de continuer de l’utiliser lorsqu’ils se lanceront sur le marché de l’emploi.

Gratuit vous dites?
Gratuit...la ou les premières années. En effet, un nom de domaine n’est pas gratuit et bien qu’il coûtera quelques Euros à renouveler chaque année, 15€ HT environ pour un “.trading“, une école de commerce ne le proposera que pendant la durée de la formation à ses étudiants: un bagage non négligeable toutefois car c’est peut être celui-ci qui attirera l’attention d’un futur employeur.

Comment ça marche?
Un email personnalisé implique d’enregistrer un nom de domaine. L’école enregistrera, au nom de Pierre Dupont, un nom de domaine du type “dupont.forex”. Celui-ci pourra ensuite créer un blog, un site Internet ou tout simplement une redirection de son choix vers une autre adresse. Ce nom de domaine sera www.dupont.forex.

Si le nom de domaine importe peu à ce stade, c’est l’email qui est important car il permettra de se présenter de façon professionnelle avec un email du type: pierre@dupont.forex. Les futurs traders du Forex (“Foreign Exchange market” ou marché des changes) comprendront. Attention, c’est le nom de domaine qui autorise la création de l’email: on ne peut pas créer d’email sans le nom de domaine.

A quoi ça sert?
Un email est un outil que l’on conserve toute une vie. Pour de nombreuses personnes, il sert tous les jours: pour recevoir les alertes de Facebook, pour s’inscrire sur des sites Internet, pour les démarches administratives, pour s’écrire, mais aussi...pour chercher du travail. Le prix que l’on payera pour renouveler son nom de domaine personnalisé permettra de créer l’email: autant qu’il soit beau et en accord avec l’activité ou la personnalité de l’étudiant. Des bureaux d’enregistrement accrédités proposent l’email gratuitement suite à l’achat du nom de domaine. Celui-ci pourra être exploité pleinement ou tout simplement redirigé vers le profil Facebook de l’étudiant.

Acquérir un nom de domaine est un peu comme adopter un animal: une fois la démarche effectuée, on ne s’en sépare plus. L’email est un outil du quotidien et dont le nom de domaine associé deviendra peut être celui d’un projet d’Entreprise. Les traders indépendants exploitent un nom de domaine qui se termine en “.trading” pour leur site Internet et les courtiers internationaux, en “.broker”. Un nom de domaine s’achète auprès d’un bureau d’enregistrement accrédité.

Version originale de l'article déjà publiée (et non modifiée) sur le Journal Du Net.

vendredi 27 novembre 2015

Le Club "des nouveaux gTLDs"

Perdu dans toute cette information sur les nouvelles extension Internet?

Une Newsletter "nouveaux gTLDs"
Au travers des différentes initiatives lancées depuis quelques années par Jovenet Consulting, il m'arrive encore que l'on me dise: "Jean, j'ai du mal à suivre tes publications". En termes simples: tu publies trop sur trop de supports différents.

Afin de proposer un support de lecture unique et définitif, j'ai souhaité créer une Newsletter pour les nouvelles extensions Internet. Il s'agit de la nouvelle Newsletter de gTLD.club: le Club des nouvelles extensions Internet.

Quel contenu?
Les publications de la Newsletter se concentrent exclusivement sur les nouvelles extensions Internet. En clair, vous recevrez l'information sur les articles parus sur le sujet: couverture de l'information Française sur les nouvelles extensions ainsi que l'info Internationale (en anglais): "The new gTLD info of the day", les publications de mes propres articles dans la presse, les annonces de l'ICANN (évènements, second cycle d'appel à candidatures, etc...), les annonces de la Trademark Clearinghouse (annonces de nouvelles périodes de Sunrise, lancements, clôtures, évènements, etc...), publication de chiffres: annonce de la parution de rapports hebdomadaires sur les volumes d'enregistrements d'extensions Internet, rapport hebdomadaire sur les variations des enregistrements de nouveaux noms de domaine des ".VILLEs" (par exemple ".paris"; ".miami", ".tokyo", ".nyc"...

Concrètement: comment ça se passe?
Dorénavant, l'ensemble des publications quotidiennes de gTLD.club est compilée et publié dans cette Newsletter qui est envoyée le soir même (tard). Ainsi, l'ensemble des publications du jour précédent arrive directement dans votre email le lendemain matin.

Pour les fans de Twitter
Mes posts sur les nouveaux gTLDs, qu'ils soient en anglais ou en français, sont désormais publiés sur mon compte Twitter (jeanguillon), ainsi que les annonces de parution de la Newsletter quotidienne.