Affichage des articles dont le libellé est innovation. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est innovation. Afficher tous les articles

lundi 9 avril 2018

Exemples d'innovations dans les nouveaux gTLDs

Se lancer dans un projet de registre pour commercialiser des noms de domaine auprès des bureaux d'enregistrement accrédités, c'est bien. On peut faire d'autres choses lors de la création d'un registre, voici quatre exemples d'innovation:
    1. Elections présidentielles: les élections présidentielles sont un sujet qui est pris très au sérieux dans certains pays et dont les investissements publicitaires pour couvrir un candidat, peuvent être considérables. Si les réseaux sociaux sont déjà un très bon outil publicitaire, la création d'une extension Internet dédiée à la couverture d'une investiture peut s'avérer être bien plus performant en termes de visibilité.
    2. Plantation d'arbres et reforestation: gagner de l'argent en vendant des noms de domaine au réseau des bureaux d'enregistrement accrédités est la vocation des registres: "c'est ainsi qu'ils gagnent leur vie" (sauf les ".marque" qui ne vendent pas de noms de domaine). En fonction de la façon dont une extension est marketée, il devient possible de reverser un pourcentage des gains à une autre cause: celle de la reforestation par exemple. Si il y a peu d'intérêt à vendre des noms de domaine ".tree" (ou ".arbre") à des utilisateurs finaux, il y en a davantage à proposer ce concept à des groupes ou à des grandes entreprises afin qu'elles contribue à la reforestation...de façon différente: nous parlons ici de partenaires financiers. C'est dans ce contexte que devraient se positionner les grandes organisations de reforestation car une entreprise peut réduire son niveau d'imposition en contribuant à planter des arbres.
    3. Devenir un monopole: devenir "Registre", c'est aussi devenir une autorité unique, seule autorisée à la création de noms de domaine d'une extension Internet: un registre est un organisme de gouvernance, il ne peut y en avoir deux. Acquérir le statut de registre peut représenter peu d'intérêt dans les années qui suivent l'accréditation de l'ICANN; cela peut en représenter beaucoup plus à 10 ou 20 ans. Par exemple, une grande marque de Tennis n'aurait-elle pas voulu s'approprier l'identité du tennis sur Internet en devenant l'organisme de gouvernance des noms de domaine ".tennis"? En décembre 2017, 1500 noms de domaine ".tennis" avaient été créés seulement. Qu'en sera t-il dans 10 à 20 ans avec les générations à venir?
    4. L'annuaire universel (Pages Jaunes): le projet John Wolley est un concept de pages jaunes universelles basé sur la création d'une extension Internet de type ".marque" et qui va exploiter des noms de domaine de villes et villages uniquement. Consultez les slides (en anglais) ci-après pour mieux comprendre.