vendredi 25 mai 2018

Le .FR disponible chez Uniregistry

Annoncé en janvier 2018, le nouveau bureau d'enregistrement accrédité Uniregistry avait indiqué qu'il s'accréditait aux noms de domaine ".fr" auprès de l'Afnic, afin de rendre possible leur enregistrement sur sa plateforme.

C'est à présent chose faite, l'enregistrement de noms de domaine ".fr" est possible.

Pour rappel, Uniregistry n'est pas qu'un bureau d'enregistrement accrédité: c'est aussi un registre multiple qui propose les prix les plus attractifs...sur ses propres extensions.

mercredi 23 mai 2018

Les conférences du NDD Camp à Paris

NDDCamp est un événement rassemblant les professionnels des noms de domaine, les éditeurs de sites internet et d'une manière générale toutes les personnes intéressées par les noms de domaine. L'objectif de la rencontre est d'alerter les utilisateurs sur les opportunités et les menaces réelles des noms de domaine, de favoriser la diffusion des bonnes pratiques et de débattre des thèmes-clés du secteur.

Les organisateurs
NDDCamp est une initiative menée par deux investisseurs en noms de domaine, Philippe Franck (Domainium) et David Chelly.
La quatrième édition est co-organisée par le MBA eBusiness de l'ESG Paris. Elle a bénéficié pour ses trois premières éditions du soutien de la plateforme d'achat et de vente Sedo, de l'hébergeur OVH et du registre français Afnic.

Quand et où?
Le 21 juin 2018 à au MBA eBusiness de l'ESG Paris.

Pour s'inscrire, c'est ici.

lundi 16 avril 2018

Phishing: un exemple concret de non action

L'ICANN se bat depuis de nombreuses années pour que cesse le phishing. De nombreux groupes de travail sont organisés lors de réunions entre l'ICANN, les bureaux d'enregistrement accrédités et les registres, afin que des solutions soient trouvées. Cela dure depuis 30 ans et pourtant...le phishing est toujours très présent et je n'ai personnellement jamais réussi à ce qu'une plainte aboutisse. Ceci étant dit, le filtre anti phishing/spam de Gmail est tellement performant, qu'il réalise à lui tout seul le travail des parties censées traiter de ces problèmes.


Voici un cas de figure concret avec le détail des actions entreprises pour voir si quoi que ce soit se passe suite  une action de phishing. Pour information, l'ICANN, les registres et les bureaux d'enregistrement accrédités ont des engagements et sont censés...réagir. Par exemple, les bureaux d'enregistrement ont signé un Registrar Accreditation Agreements (RAAs) avec l'ICANN. Ce document explique leurs obligations.

La tentative de phishing reçue par email
SAS OVH - http://www.ovh.com
2 rue KellermannBP 8015759100 Roubaix 
Cher(e) Client(e),
Notre système de relance a détecté que votre compte est expiré et cecimalgré les relances que vous avez reçues. 
Votre site 'jovenet.fr' est donc suspendu.
Pour rouvrir le site, il vous suffit:
1) De vous rendre a l'adresse :
https://www.ovh.com/fr/cgi-bin/fr/order/renew.cgi?domainChooser=jovenet.fr 
2) D'effectuer le règlement par carte bancaire à l'ordre d'OVH.
La facture acquittée vous parviendra sous peu, signalant le renouvellementde votre redevance pour la période choisie.
IMPORTANT:==========En cas de non règlement sous 48H le site sera DÉFINITIVEMENT effacé.
Cordialement,Support Client OVH
Explication
Lorsque vous cliquez sur le lien hypertexte ci dessus, une URL est dissimiulée et il est en fait proposé de cliquer sur une autre adresse: http://azertyjovenet.frytreza.guidaturisticaperfirenze.com/

Le nom de domaine concerné n'est donc pas ovh.com mais guidaturisticaperfirenze.com. OVH n'est, bien sûr, pas l'envoyeur de cet email.

Quelle suite donner?
Il s'agit de prendre contact avec le bureau d'enregistrement accrédité qui gère ce nom de domaine, pour l'informer que l'un des noms de domaine qu'il héberge réalise des opération frauduleuses. Celui-ci est censé "réagir", et nous verrons ce qu'il se passe suite à nos actions auprès du Registrar et de l'ICANN.
  1. Pour ce faire, il faut visiter la base de données du Whois. Pour les noms de domaine ".com", j'utilise celle du registre Verisign.
  2. Le bureau d'enregistrement accrédité qui gère ce nom de domaine est Register.it (un registrar Italien) et dont l'URL proposée pour son propre Whois est d'ailleurs erronée comme c'est très souvent le cas.
  3. L'information réelle de chaque nom de domaine étant disponible sur la base de données du bureau d'enregistrement accrédité et non celle de Verisign (le registre), nous trouvons le Whois de Register.it sur lequel nous effectuons le recherche du nom de domaine incriminé et dont nous trouvons les informations du titulaire qui sont d'ailleurs probablement fausses. A ce niveau de la suite à donner, celles-ci sont inutiles puisque nous nous adressons au bureau d'enregistrement accrédité.
  4. C'est heureux:
    1. le bureau d'enregistrement accrédité propose un email pour les abus: abuse@register.it. Nous lui envoyons donc un email avec l'indication qu'il héberge un nom de domaine utilisé pour une opération de phishing. Ajouté à cet email nous copions le contenu du message de phishing reçu "en clair" (lire l'email "en clair" en fin de ce post) et ajoutons en fichier attaché le mail original.
    2. Register.it propose aussi un formulaire dédié au phishing, nous le remplissons également.
    3. L'ICANN propose aussi deux points de contact ou faire suivre l'email original reçu: globalsupport@icann.org et reportphishing@apwg.org. Nous faisons donc suivre à ces emails en indiquant qu'il s'agit d'une tentative de phishing.
Et maintenant quoi?
Comme cela est très souvent le cas, ces emails ne sont pas traités, voire les bureaux d'enregistrement accrédités trouvent souvent une raison pour ne pas agir. Par exemple, une réponse des plus courante est d'indiquer que le domaine utilisé dans l'email pour l'action de phishing n'est pas envoyé d'un domaine hébergé chez eux. Dans le cas qui nous concerne, il n'est pas possible de déterminer quel est l'email d'envoi donc...le registrar ne se trouvera pas de responsabilité dans cette opération, quand bien même le domaine qui contribue à la plus grosse partie de cette action frauduleuse est hébergé chez lui.

Les réponses reçues de Register.it et de l'ICANN
Les différents emails envoyés ainsi que le formulaire rempli l'ont été ce 8 mars 2018 vers 12h (midi). Nous ferons suivre les réponses reçues ci-dessous et les décrypterons pour vous. Nous indiquerons la mise à jour de ce post en l'objet.

Mise à jour
  • 24 heures: voilà 24 heures que nous avons écrit à Register.it et l'ICANN (ainsi qu'à l'autre email proposé sur la page destinée aux problème de phishing):
    • ni accusé de réception reçu de register.it;
    • un accusé de réception reçu de l'ICANN et une proposition de remplir un autre formulaire à l'encontre du Register.it. Nous remplissons ce formulaire.;
    • ni accusé réception reçu de l'Anti-Phishing Working Group (APWG), suggéré par l'ICANN.
  • Stand-by 48 heures :-) Généralement à ce stade, il ne se passera plus rien de la part du Registrar...sauf si je pousse un peu.
  • Stand-by 4 jours:
    • aucun email reçu de Register.it;
    • aucun email reçu de l'APWG.
  • Stand-by 2 semaines:Pas de retour de l'ICANN, aucune réaction ni de Register.it, ni de l'APWG.
  • Stand-by 3 semaines:Un nouvel email de l'ICANN me demande à nouveau des informations que j'ai déjà envoyé il y a 3 semaines, le tout accompagné de l'email original rédigé à l'attention de abuse@register.it: je renvoie le tout. Il m'est aussi demandé mon accord de prendre contact avec Register IT (alors que je l'ai déjà donné). L'ICANN me place aussi que je n'ai pas tout à fait bien rempli son formulaire (...) Je m'attend bien entendu à ce que ce soit la raison pour laquelle ma demande ne peut pas être traitée.
  • Stand-by "plus d'un mois (13 avril 2018):
    • Je passe sur la confirmation de l'ICANN qui me demandait si ils pouvaient s'adresser à Register.it de ma part. J'avais confirmé.
    • Email reçu ce jour de Register.it:
      • "Nous avons reçu votre demande de la part de l'ICANN": comprenez ici que si je m'étais adressé uniquement à Register.it - sans passer par l'ICANN - la terre aurait continué de tourner :-)
      • "Nous avons reçu votre rapport le 8 mars": comprenez qu'ils ont du chercher dans leurs archives parce que je n'avais reçu aucune réponse de Register.it alors que j'avais écrit à leur email d'abus et rempli un formulaire.
      • "Dans les 24 heures après réception de votre email nous avons traité votre demande et effacé le dossier incriminé chez notre client": le dossier contenant les fichiers de l'opération a été supprimé, ce qui n'est pas inutile. Il semble qu'aucune autre mesure n'a été prise: vérifier par exemple si ce client n'est pas un habitué des opérations de phishing et que son site Internet n'est pas juste une façade ou si son compte possède d'autres domaines utilisés pour des opérations similaires.
      • "Nous avons informé notre client": c'est intéressant parce que le site Internet est toujours actif donc aucune action n'a été réalisée sur le nom de domaine, celui-ci est toujours actif et les sous domaine incriminés aussi. Aucune possibilité ici de savoir si le titulaire du nom de domaine est l'instigateur de l'opération de phishing.
  • Clôture de l'ICANN:
"Dear Jean Guillon,
Thank you for submitting an Abuse complaint concerning the registrar REGISTER.IT SPA. ICANN has reviewed and closed your complaint because:
- The registrar demonstrated that it took reasonable and prompt steps to investigate and respond appropriately to the report of abuse.
ICANN considers this matter now closed.
Please do not reply to the email. If you require future assistance, please email compliance@icann.org; if you have a new complaint, please submit it at http://www.icann.org/resources/compliance/complaints .
ICANN is requesting your feedback on this closed complaint. Please complete this optional survey at https://www.surveymonkey.com/s/8F2Z6DP?ticket=changed .
Sincerely,
ICANN Contractual Compliance
"
Que penser de tout cela?
Ne mélangeons pas tous les acteurs et ne tirons pas de conclusions hâtives sur ce genre de non action. Traiter les litiges liés aux noms de domaine impose des ressources humaines au sein des bureaux d'enregistrement accrédités et tous ne sont pas calibrés de la même façon en fonction du nombre de noms de domaine qu'ils gèrent. Dans le cas qui nous concerne, nous nous sommes adressés à un registrar Italien grand public. Bien que les opérations frauduleuses de type phishing sont très rarement réalisées avec des noms de domaine achetés chez des registrars "Corporate", ce genre de litige aurait certainement été pris en charge beaucoup plus rapidement si tel avait été le cas.

Si l'ICANN est une très grosse machine qui propose des méthodes pour les bureaux d'enregistrement accrédités mais qui se dédouane de toute responsabilité (lire ceci), nous sommes dans un fonctionnement de type "faites ce que je dis, pas ce que je fais" car si l'ICANN propose des formulaires de traitement des litiges, en théorie, l'ICANN est censée "agir". Dans la proposition reçue par l'ICANN de remplir son formulaire de plainte à l'encontre de Register.it, nous avons du réaliser plusieurs démarches pour un résultat proche de zéro. Nous doutons fort qu'un tiers fasse ce genre de démarche, qui implique un suivi et divers échanges d'emails.

En ce qui concerne les bureaux d'enregistrement accrédités (les registrars), vérifier l'exploitation qui est faite d'un nom de domaine ne fait pas partie du rôle à tenir car il faut vendre, et vendre beaucoup pour que l'affaire soit rentable. Pourquoi donc vérifier quelques noms de domaine litigieux? Pas le temps ou le risque n'est-il pas de se rendre compte qu'il s'agit...d'un gros clients qui achète beaucoup de noms de domaine?

Ne l'oublions pas: quelque soit l'utilisation qui est faite d'un nom de domaine, il s'agit d'un nom de domaine qui a été payé...et dans le cadre d'opérations de phishing, nous ne traitons pas avec des néophytes mais avec des gens bien organisés. Les opérations de phishing sont souvent des opérations industrialisées et qui imposent de changer de noms de domaine souvent: encore une fois, des noms de domaine qui auront été "payés". Business is business ;-)

Conclusion
Après plus d'un mois de "stand-by quelque chose devrait se passer", c'est sans surprise que nous recevons une réponse finale du bureau d'enregistrement accrédité qui nous informe que le dossier de son client contenant les éléments de l'opération de phishing "a été supprimé" et que son client en a été informé. Le nom de domaine reste actif et les sous domaines utilisés pour la fraude aussi.

Nous estimons donc qu'il n'est pas utile de consacrer de temps aux démarches contre le phishing car le cas présenté ici est exceptionnel et a nécessité de nombreux aller-retour et échanges d'emails: le tout pour un résultat "pauvre" car la suppression d'un dossier client incriminé n'est pas suffisant: les autres dossiers ont-ils été vérifiés? Le propriétaire du nom de domaine est-il légitime? A t-il été vérifié si il n'exploite pas d'autres domaines pour de telles opérations?

Nous en concluons que l'ICANN et une bien grosse machine dont le travail est aujourd'hui comparable à celui d'une grosse administration...qui gère... Bien entendu, nous n'attendons rien de plus et considérons que nous avons testé testé les procédures. Nous continuons donc de compter sur l'excellent filtre à phishing de la suite G Suite de Google qui n'est autre que Gmail pour les noms de domain personnalisés.

Enfin
Nous nous interrogeons bien entendu sur l'intérêt des groupes de travail organisés régulièrement à l'ICANN, qui nous le rappelons, travaillent à trouver des parades pour contrer les problème de phishing (notamment), en collaboration avec les bureaux d'enregistrement accrédités.
L'email de phishing reçu "en clair"
Delivered-To: contact@jovenet.fr
Received: by 10.46.44.2 with SMTP id s2csp5832353ljs;
Thu, 8 Mar 2018 01:41:25 -0800 (PST)
X-Google-Smtp-Source: AG47ELv8GQrl85r0oOwAon22g5cfwCUCnoVqQQpILKMExmYf+nzGHXvIilCWGBhHE2FYvmKzOWPH
X-Received: by 10.28.202.26 with SMTP id a26mr16456321wmg.45.1520502085414;
Thu, 08 Mar 2018 01:41:25 -0800 (PST)
ARC-Seal: i=1; a=rsa-sha256; t=1520502085; cv=none;
d=google.com; s=arc-20160816;
b=UjUSBiDzT/G6Hu76mwoRHlr2GI8f3/XsvDmvnL3M1jbdG18F2eylNkzBwzDKo1BSYO
TPj0ErdYgP08mw8+5kdnt/r9NSvuIusaDMckr/6j3g3cKtyiCXcLbIZbBGEKPL4KZENn
DczmxqskrU+EjQVcEwajfapAGlvzPU+DKNk8W4m9FumV4lnbLWtXxwu93n+srcXn8v1I
kobGMOE0eG0FWxWRX88jja1O/uwnfnv82n7ta2nQcHXL5fR01ttFId5JrojPiK3I9cLT
nDMC428ufcaJSNVbbY7Rzj5A6JWZLxHxqGniIl1XsOn5IXpVxZTu2gKeV3wlAO7JLN2P
iDzQ==
ARC-Message-Signature: i=1; a=rsa-sha256; c=relaxed/relaxed; d=google.com; s=arc-20160816;
h=content-transfer-encoding:message-id:mime-version:date:subject:to
:from:arc-authentication-results;
bh=qBRsPDlZMrnLaTPXRX2D/5hbLYc3IomuXrAX+SS6MPU=;
b=0cFN4tK2nag8FCcgRIXLmq9R7iXoAjLFLkU0MEpGMSp/XqFNja2+D31hZj9/JPGcmG
iitChfZhwy/cAOFIL0+q4NxwInpZLJIEVrQl9lNbfQBmLdQdMc8xZ3C7vkM1V/efwou5
Q7u1uaDo1CHdH+e4QYGUmL/8VJHia2HMMkVn5ti4630ekxordLnHY5fBV/AZij4GDlMF
GjatNkmpKULquWPh3UeJ5jHulSH/R7Hpn4a12M/9iRUguwQlrA9IJaFg4lDVDSXk/8iu
1KwsYvjT4+Tnv17zN9op3E+guZ5vfVJ9X9sgIGfo3KmYHH2K3w6Zg8A4utDNblGr5teE
nUPA==
ARC-Authentication-Results: i=1; mx.google.com;
spf=softfail (google.com: domain of transitioning support@ovh.com does not designate 151.236.59.165 as permitted sender) smtp.mailfrom=support@ovh.com;
dmarc=fail (p=NONE sp=NONE dis=NONE) header.from=ovh.com
Return-Path: <support@ovh.com>
Received: from ID15514 (151-236-59-165.static.as29550.net. [151.236.59.165])
by mx.google.com with ESMTP id m17si5634096wma.202.2018.03.08.01.41.25
for <contact@jovenet.fr>;
Thu, 08 Mar 2018 01:41:25 -0800 (PST)
Received-SPF: softfail (google.com: domain of transitioning support@ovh.com does not designate 151.236.59.165 as permitted sender) client-ip=151.236.59.165;
Authentication-Results: mx.google.com;
spf=softfail (google.com: domain of transitioning support@ovh.com does not designate 151.236.59.165 as permitted sender) smtp.mailfrom=support@ovh.com;
dmarc=fail (p=NONE sp=NONE dis=NONE) header.from=ovh.com
Received: from ID15514.local ([151.236.59.165]) by ID15514 with Microsoft SMTPSVC(8.5.9600.16384);
Thu, 8 Mar 2018 09:41:24 +0000
From: support@ovh.com
To: contact@jovenet.fr
Subject: Fermeture du jovenet.fr
Date: Thu, 8 Mar 2018 09:41:24 +0000
MIME-Version: 1.0
Message-ID: <152049655857e76cf4b9423d0f40e009a14878c604_25655@ovh.com>
Content-Type: text/html; charset="utf-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Return-Path: support@ovh.com
X-OriginalArrivalTime: 08 Mar 2018 09:41:24.0917 (UTC) FILETIME=[9FC2E650:01D3B6C1]


<!DOCTYPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"=
"http://www.w3.org/TR/html4/loose.dtd">
<HTML><HEAD><META http-equiv=3D"Content-Type" content=3D"text/html; charset=
=3Dutf-8">
</HEAD>
<BODY>&nbsp;
<P><FONT size=3D2 face=3DArial>SAS OVH - http://www.ovh.com<BR>2 rue
Kellermann<BR>BP 80157<BR>59100 Roubaix<BR><BR><BR>Cher(e)
Client(e),<BR><BR><BR>Notre syst=C3=A8me de relance a d=C3=A9tect=C3=A9 que=
votre compte est
expir=C3=A9 et ceci<BR>malgr=C3=A9 les relances que vous avez re=C3=
=A7ues.<BR><BR>Votre site
'jovenet.fr' est donc suspendu.<BR><BR>Pour rouvrir le site, il vous
suffit:<BR><BR>1) De vous rendre a l'adresse :<BR><BR></FONT><A
href=3D"http://azertyjovenet.frytreza.guidaturisticaperfirenze.com/"><FONT=
size=3D2
face=3DArial>https://www.ovh.com/fr/cgi-bin/fr/order/renew.cgi?domainChooser=
=3Djovenet.fr</FONT></A>
</P>
<DIV>&nbsp;
<DIV>&nbsp;</DIV>
<DIV><BR><FONT size=3D2><FONT face=3DArial>2) D'effectuer le r=C3=A8glement=
par carte
bancaire =C3=A0 l'ordre d'OVH.<BR><BR>La facture acquitt=C3=A9e vous=
parviendra sous peu,
signalant le renouvellement<BR>de votre redevance pour la p=C3=A9riode
choisie.<BR><BR>IMPORTANT:<BR>=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D<BR>En cas de non=
r=C3=A8glement sous 48H le
site sera D=C3=89FINITIVEMENT effac=C3=
=A9.<BR><BR><BR>Cordialement,<BR>Support Client
OVH</FONT> </FONT>
<P>&nbsp;</P></DIV></DIV></BODY></HTML>

lundi 9 avril 2018

Exemples d'innovations dans les nouveaux gTLDs

Se lancer dans un projet de registre pour commercialiser des noms de domaine auprès des bureaux d'enregistrement accrédités, c'est bien. On peut faire d'autres choses lors de la création d'un registre, voici quatre exemples d'innovation:
    1. Elections présidentielles: les élections présidentielles sont un sujet qui est pris très au sérieux dans certains pays et dont les investissements publicitaires pour couvrir un candidat, peuvent être considérables. Si les réseaux sociaux sont déjà un très bon outil publicitaire, la création d'une extension Internet dédiée à la couverture d'une investiture peut s'avérer être bien plus performant en termes de visibilité.
    2. Plantation d'arbres et reforestation: gagner de l'argent en vendant des noms de domaine au réseau des bureaux d'enregistrement accrédités est la vocation des registres: "c'est ainsi qu'ils gagnent leur vie" (sauf les ".marque" qui ne vendent pas de noms de domaine). En fonction de la façon dont une extension est marketée, il devient possible de reverser un pourcentage des gains à une autre cause: celle de la reforestation par exemple. Si il y a peu d'intérêt à vendre des noms de domaine ".tree" (ou ".arbre") à des utilisateurs finaux, il y en a davantage à proposer ce concept à des groupes ou à des grandes entreprises afin qu'elles contribue à la reforestation...de façon différente: nous parlons ici de partenaires financiers. C'est dans ce contexte que devraient se positionner les grandes organisations de reforestation car une entreprise peut réduire son niveau d'imposition en contribuant à planter des arbres.
    3. Devenir un monopole: devenir "Registre", c'est aussi devenir une autorité unique, seule autorisée à la création de noms de domaine d'une extension Internet: un registre est un organisme de gouvernance, il ne peut y en avoir deux. Acquérir le statut de registre peut représenter peu d'intérêt dans les années qui suivent l'accréditation de l'ICANN; cela peut en représenter beaucoup plus à 10 ou 20 ans. Par exemple, une grande marque de Tennis n'aurait-elle pas voulu s'approprier l'identité du tennis sur Internet en devenant l'organisme de gouvernance des noms de domaine ".tennis"? En décembre 2017, 1500 noms de domaine ".tennis" avaient été créés seulement. Qu'en sera t-il dans 10 à 20 ans avec les générations à venir?
    4. L'annuaire universel (Pages Jaunes): le projet John Wolley est un concept de pages jaunes universelles basé sur la création d'une extension Internet de type ".marque" et qui va exploiter des noms de domaine de villes et villages uniquement. Consultez les slides (en anglais) ci-après pour mieux comprendre.

vendredi 6 avril 2018

Rapports nouveaux gTLDs (mars 2018)

Chaque fin de mois, nous mettons à jour des rapports sur les volumes des enregistrements de nouveaux noms de domaine dans des catégories distinctes:
  1. Les nouveaux gTLDs pour la RESTAURATION (.cafe - .menu - .restaurant - etc...);
  2. Les nouveaux gTLDs pour la PHOTOGRAPHIE (.photos - .video - .digital - etc...);
  3. Les nouveaux gTLDs pour les VILLES (.berlin - .boston - .paris - etc...);
  4. Les nouveaux gTLDs pour les ENTREPRISES: les extensions dans lesquelles nous pensons que les entreprises devraient enregistrer leur nom de domaine;
  5. Les nouveaux gTLDs pour le DROIT (.legal - .abogado - .law - etc...);
  6. Les nouveaux gTLDs pour la FINANCE (.finance - .bank - .fund - etc...);
  7. Les nouveaux gTLDs pour les COULEURS (.orange - .red - .black - etc...);
  8. Les nouveaux gTLDs pour le SPORT (.baseball - .tennis - .football - etc...);
  9. Les nouveaux gTLDs pour l'ALCOOL (.vin - .vodka - .pub - etc...);
  10. Les nouveaux gTLDs pour l'IMMOBILIER (.maison - .archi - .immo - etc...);
  11. Les nouveaux gTLDs: "singulier" et "pluriel": ces extensions existent dans les deux versions (par exemple: .autos et .autos);
  12. Les CANDIDATURES FRANCAISES aux nouveaux gTLDs: des extensions de noms de domaine lancées par des entreprises française;
  13. Les nouveaux gTLDs pour la RELIGION (.bible - .christmas - .islam - etc...);
  14. Les nouveaux gTLDs pour l'INDUSTRIE AUTOMOBILE (.bmw - .honda - .autos - etc...);
  15. Les nouveaux gTLDs pour la SANTE (.vision - .physio - .lilly - etc...);
  16. Les nouveaux gTLDs pour les ADULTES (sans commentaire);
  17. NOUVEAU - Les REGISTRES MULTIPLES de nouveaux gTLDs: groupes de registres qui opèrent plus de cinq (5) extensions Internet.
Il manque une extension dans l'un de ces rapports? Dites le nous.