mercredi 5 décembre 2018

Le Spam, c'est mal

Non, ce n'est pas la première fois que je reçois du Spam, et vous probablement non plus mais il arrive que tout à coup, mon email a été ajouté à une liste de spam, dont voici une copie d'écran ci-dessous, et tout y est:
  • Le faux rappel en objet;
  • Un email utilisant "campaign" non nominatif;
  • Un email envoyé à mon email personnel au nom de ma société;
  • Un domaine bon marché;
  • Le filtre qui qualifie le mail de spam automatiquement;
  • Le lien de tracking pour vérifier que la campagne a été un succès;
  • Un lien "unsubscribe" dont je doute fortement de l'action si je clique dessus;
  • Je m'arrête là :-)

(Cliquez pour agrandir)

J'ai ouï dire qu'une candidature .LIONS pourrait voir le jour lors du prochain cycle d'appel à candidatures, mais pense que nous avons là un bon candidat au .BLAIREAU

Je pense aussi que OVH pourrait consulter quelle est l'utilisation qui est faite de ses noms de domaine à bas prix...et par qui.

lundi 5 novembre 2018

Le ".best" est à 7,99€ chez Gandi.net

Depuis le 1 Novembre, le Registre des noms de domaine .BEST propose une promotion sur les noms de domaine ".best". Plusieurs bureaux d'enregistrement proposent cette extension à moins de 8 Euros. Tel est le cas...chez Gandi.net.


Le bon plan: enregistrer sur plusieurs années
Qui dit "promotion", dit "fin de la promotion". Ce prix sera donc remis à son tarif initial à la fin de cette promotion, un prix qui sera répercuté sur les retardataires. Ainsi, il est recommandé d'enregistrer pour plusieurs années. Voici pourquoi.

Lors du rachat du registre par l'entrepreneur français Cyril Fremont, constat a été fait que le prix de ces noms de domaine était un peu élevé. La promotion actuelle est le résultat de ce constat. Dans toute stratégie de registre, on peut aisément imaginer que ceci est un test grandeur nature.

Enregistrer pour plusieurs années, c'est se donner la possibilité de passer le cap de la baisse définitive du prix des ".best". Ainsi, enregistrer aujourd'hui pour plusieurs années, c'est choisir de payer le prix faible, jusqu'à la baisse définitive de ces noms de domaine.

Petit rappel, le prix est actuellement divisé par dix : à bon entendeur?

lundi 22 octobre 2018

Appel d'offre Noms De Domaine SATT AQUITAINE

Le présent marché a pour objet de pourvoir aux besoins juridiques d’Aquitaine Science Transfert en matière de propriété intellectuelle, industrielle et de brevet. Les titulaires seront chargés d’assister Aquitaine Science Transfert pour l’acquisition des droits, le maintien des droits, l’anticipation des risques (veille technologique, surveillance brevet, liberté d’exploitation), la défense des droits de propriété industrielle et la représentation auprès des Offices de Propriété Industrielle.

Les domaines de compétences recherchés sont en particulier:
  • Brevets;
  • Certificats complémentaires de protection;
  • Certificats d’obtention végétale;
  • Marques;
  • Dessins et modèles;
  • Droit d’auteur et protection des logiciels et banques de données;
  • Noms de domaines.
Télécharger l'appel d'offre.

lundi 15 octobre 2018

Gagnez votre nom de domaine .CORSICA

Du 15 au 20 octobre 2018, retrouvez Puntu Corsica et la Collectivité de Corse pour la 8ème édition de Bastia ville digitale, la manifestation qui accélère les initiatives numériques et gagnez votre adresse web en .CORSICA.

mardi 25 septembre 2018

Rapport initial sur les procédures des séries ultérieures de nouveaux gTLD

Ceci est un pâle copié-collé du rapport que l'on ne peut trouver que sur le site de l'ICANN (perdu quelque part sur le site Internet et au format PDF). L'objectif de celui-ci est d'avancer sur le prochain cycle d'appel à candidatures en participant au processus d’élaboration des politiques.

Soyez rassuré si vous n'y comprenez rien car seules quelques rares personnes dans l'univers comprennent de quoi il s'agit. Ceci étant dit, vous pouvez avoir envie de contribuer en consultant les commentaires (il faut lire l'anglais pour cela) ou encore, en laissant le votre. Vous avez jusqu'au 29 octobre pour ce faire: cliquez sur "Submit Comment" dans la page.

Introduction
Le 17 décembre 2015, le conseil de la GNSO a entrepris un processus d’élaboration de politiques et mandaté le Groupe de travail sur le PDP relatif aux procédures pour des séries ultérieures de nouveaux gTLD. Le nouveau groupe de travail (WG) a été chargé de collecter les retours d’expérience de la communauté sur la série du programme des nouveaux gTLD mis en place en 2012 afin de déterminer si, le cas échéant, des modifications devaient être introduites aux recommandations établies le 8 août 2007 pour l’introduction de nouveaux noms génériques de premier niveau.

Les recommandations adoptées à l’origine par le Conseil de la GNSO et le Conseil d’administration de l’ICANN avaient pour but « d’aboutir à des mécanismes évolutifs et systématiques qui permettraient aux candidats de proposer de nouveaux noms de domaine de premier niveau ; elles devraient rester en place pour des séries ultérieures du programme des nouveaux gTLD, à moins que le Conseil de la GNSO décide de les modifier par le biais d’un processus d’élaboration de politiques. Le groupe de travail est mandaté pour développer de nouveaux principes de politique, recommandations, et guide de mise en oeuvre ou de préciser, modifier, ou remplacer ses éléments existants.

Un appel aux volontaires pour le groupe de travail a été publié le 27 janvier 2016. Le groupe de travail a tenu sa première réunion le 22 février 2016 et s’est réuni régulièrement une fois par semaine depuis cette date. Avec plus de 250 membres et observateurs dans le Groupe de travail SubPro, et des dizaines de points relatifs au programme de nouveaux gTLD de 2012, les coprésidents du SubPro ont divisé le travail en un ensemble de « Questions globales » et cinq pistes de travail. Chacune des cinq pistes de travail couvrait, avec l’aide d’un ou plusieurs co-directeurs un certain nombre de questions connexes. Ce premier rapport initial contient la production du groupe de travail sur les questions globales ainsi que des recommandations préliminaires et questions des pistes de travail 1-4 à pour commentaires de la communauté.

Recommandations préliminaires
Comme il est noté dans le préambule, ce rapport initial ne contient pas une « déclaration de niveau de consensus pour les recommandations qui y sont présentées ». En outre, dans certaines circonstances, le groupe de travail et/ou les pistes de travail ne sont pas parvenus à un accord sur les recommandations préliminaires et au lieu de cela, ont fourni des options pour examen et/ou des questions afin d’obtenir des commentaires pour de plus amples délibérations. Compte tenu de la vaste portée de ce groupe de travail et la longue liste de sujets contenus dans sa Charte, l’ensemble de recommandations préliminaires, options et questions est également volumineux. En conséquence, le Groupe de travail va copier toutes les recommandations préliminaires, options et questions dans un tableau et les rendre disponibles à l’annexe C. Le but de cette action est double : 1) Le Groupe de travail souhaitait éviter à ce résumé analytique de devenir trop long, répétitif, et 2) Le groupe de travail souhaitait consolider les domaines sur lesquels il cherche à obtenir des commentaires afin de faciliter l’apport de la communauté.

Veuillez consulter l’annexe C pour le tableau récapitulatif des recommandations préliminaires, options et questions.

Délibérations et apport de la communauté
Le Groupe de travail ouvert à toutes les organisations de soutien de l’ICANN (SO) et comités consultatifs (AC) ainsi que tous les groupes de parties prenantes (SG) et unités constitutives (C) de la GNSO avec une demande d’apport au début de ses délibérations, ce qui incluait une demande spécifique de déclarations historiques ou d’avis relatifs aux nouveaux gTLD1. Toutes les réponses reçues ont été examinées par le groupe de travail et incorporées à ses délibérations pour chacune des questions de la charte. Le Groupe de travail a également cherché à identifier d’autres efforts communautaires qui pourraient soit être utilisés en interdépendances à son travail ou tout simplement comme un apport devant être considéré. Ces efforts sont venus de l’équipe de révision sur la concurrence, confiance et choix du consommateur (CCT) et du PDP sur la révision des mécanismes de protection des droits de tous les gTLD, entre autres.

Initialement, le Groupe de travail dans son ensemble a examiné un ensemble de six (6) questions globales qui ont un impact sur plusieurs des sujets figurant dans la charte du groupe de travail. Spécifiquement à ces questions globales, le Groupe de travail a établi un ensemble de questions et a sollicité les commentaires de tous les SO, AC, SG, et C. Cette sensibilisation, appelée Commentaire de la communauté 1 (CC1)2, et les réponses ont été prises en compte dans les délibérations du Groupe de travail.

Le Groupe de travail a déterminé que la meilleure façon d’aborder les approximativement 35 sujets restants consistait à diviser le travail en quatre (4) pistes de travail (WT). Chacune de ces pistes de travail avait deux co-directeurs pour guider les délibérations. Les pistes de travail ont préparé une deuxième série de questions, appelée Commentaire de la communauté 2 (CC2)3, sur les sujets relevant de leurs compétences respectives. CC2 a été délivré directement à tous les SO/AC/SG/C, mais a également été publié pour consultation publique. Les réponses ont été prises en compte dans les délibérations du Groupe de travail.

Lors des réunions de l’ICANN, le Groupe de travail s’est engagé dans une consultation directe avec le Comité consultatif gouvernemental (GAC) et le Comité consultatif At-Large (ALAC) avec l’accent mis sur des sujets connus pour être d’un intérêt spécifique pour ces groupes (p. ex., candidature communautaire, soutien aux candidats, etc.). Ces efforts de diffusion ont facilité les délibérations des pistes de travail, notamment en aidant à garantir que les points de vue des membres de la communauté à l’extérieur du groupe de travail étaient également considérés.

Comme indiqué dans le préambule, au début de 2018, le Groupe de travail a créé une piste de travail 5 (WT5), dédiée à la rubrique unique des noms géographiques au premier niveau. La piste de travail 5 élaborera et publiera son propre rapport initial, entièrement séparé de celui-ci. En conséquence, il n’y aura que peu, voire pas de discussion sur les noms géographiques au premier niveau dans ce rapport initial. Ainsi donc, un deuxième rapport initial portant sur les noms géographiques au premier niveau sera publié séparément à une date ultérieure par le groupe de travail. Étant donné que la piste de travail 5 est encore plongée dans ses discussions, il est possible que certaines des recommandations préliminaires contenues dans ce document puissent devoir être modifiées une fois que la piste de travail 5 aura terminé son rapport.

Conclusions et prochaines étapes
Ce rapport initial sera ouvert à la consultation publique pendant 60 jours. Lorsque le Groupe de travail examinera les commentaires reçus sur ce rapport, elle remplira cette section en documentant toutes conclusions fondées sur les constatations générales du rapport.

mercredi 19 septembre 2018

Le registre .BEST : le ton est donné

Le registre des noms de domaine .BEST est à présent français: le ton est donné par Cyril Fremont, son nouveau dirigeant, dans ce Tweet.
Pour rappel, Cyril Fremont est le seul français à détenir une nouvelle extension Internet (un nouveau gTLD).  Il expose les grandes ambitions de son réseau social d’avis rémunérés en crypto monnaie: nation.best.

Pour écouter son interview, c'est ICI. Lancement du réseau social prévu le 30 janvier 2019.

jeudi 2 août 2018

La ville de .TOURS bat un record

Nombreux sont familiers des nouvelles extensions de noms de domaine pour les villes: si Paris dispose de ses noms de domaine qui se terminent en ".paris (au lieu de ".com"), de Miami qui dispose de ses ".miami" et de "Londres qui dispose de ses ".london", peu savent que la ville de Tours dispose de ses ".tours"

10.000 noms de domaine ".tours"
Ainsi, c'est la consécration pour la ville de Tours qui vient d'enregistrer son dix -millième nom de domaine ".tours" au mois de juillet 2018. Il existe une quarantaine de villes qui possèdent leur propre extension et les volumes d'enregistrements varient de 1 pour la ville de Doha (non exploité) à 100.000 pour la ville de Tokyo.

Une extension ouverte à tous
Bien que certaines villes autorisent n'importe quel utilisateur à enregistrer ses noms de domaine, ce n'est pas le cas pour l'ensemble d'entre elles qui posent des conditions afin d'autoriser uniquement leurs résidents à les exploiter. Ces conditions d'enregistrements sont souvent élargies aux entreprises étrangères présentes dans la ville.

Pour la ville de Tours, c'est "open".

En effet, n'importe qui peut enregistrer un nom de domaine ".tours" et bien que cela pourrait gêner ses résidents ou encore sa mairie, 10.000 enregistrements de noms de domaine au total pour le monde, c'est finalement peu, donc la gêne pour la ville est pour l'instant inexistante.

La ville de Tours?
Mais, est-ce bien une extension Internet créée pour la ville Française de Tours ou est-ce tout autre chose? L'extension Internet .TOURS, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'a absolument rien à voir avec la ville du même nom. Il s'agit ni plus ni moins, d'un mot anglais qui signifie "visite", "voyage" ou "tourisme". De ce fait, et bien que nous ayons décidé de catégoriser cette extension de noms de domaine dans la liste des villes, les volumes d'enregistrement progressent naturellement car...ce n'est absolument pas de la ville dont il est question ici mais de tourisme...avec un grand "T".

vendredi 25 mai 2018

Le .FR disponible chez Uniregistry

Annoncé en janvier 2018, le nouveau bureau d'enregistrement accrédité Uniregistry avait indiqué qu'il s'accréditait aux noms de domaine ".fr" auprès de l'Afnic, afin de rendre possible leur enregistrement sur sa plateforme.

C'est à présent chose faite, l'enregistrement de noms de domaine ".fr" est possible.

Pour rappel, Uniregistry n'est pas qu'un bureau d'enregistrement accrédité: c'est aussi un registre multiple qui propose les prix les plus attractifs...sur ses propres extensions.